DÉFINITION : l'otite séreuse (ou séromuqueuse) est un épanchement séreux (glue) dans la caisse du tympan. Elle est très frèquente entre 2 et 8 ans mais elle guérie le plus souvent spontanément en moins de 3 mois dans 90 %.

FACTEURS FAVORISANTS

Les otites moyennes aigües à repetition sont le plus souvent la cause de cette pathologie. Les pharyngites sont également une des causes fréquentes.

L'otite séreuse peut être secondaire à un dysfonctionnement de la trompe d'Eustache par obstruction nasale, une malformation du voile, une tumeur du cavum ou Trisomie 21.

Les végétations adénoïdiennes peuvent être un foyer infectieux chronique favorisant l'inflammation de la trompe d'Eustache et donc la caisse du tympan.

DIAGNOSTIC

Les circonstances de découverte de l'otite séreuse se fait le plus souvent dans le contrôle post traitement d'une otite moyenne aigüe, dans le bilan d'une surdité, la sensation d'une plénitude de l'oreille ou un examen systématique de l'oreille.

Le diagnostic de l'otite séreuse est clinique, basé sur l'interrogatoire et l'otoscopie. Le tympan a perdu son aspect réfléchissant (absence de triangle lumineux). Il est mat, dépoli rempli de liquide. Il peut exister des bulles retrotympaniques. Parfois on peut voir apparaitre un début de rétraction du tympan.

          

EXAMENS AUDIOMÉTRIQUES

IMPÉDANCÉMÉTRIE : l'otite séreuse peut se confirmer par une courbe plate (liquide rétrotympanique) ou un pic décalé vers les pressions négatives. Abolition ou diminution du réflexe stapédien.

AUDIOMÉTRIE : l'otite séreuse peut entrainer une surdité de transmission (perte en général de 20 à 30 dB).

ÉVOLUTION

La grande majorité des otites séreuses disparaissent en moins de 3 mois. Elles peuvent néanmoins se compliquer : d'otites moyennes aigües récidivantes, de perforation tympanique, de poche de rétraction pouvant aboutir à un véritable cholestéatome.

TRAITEMENT

Le traitement de l'otite séreuse repose dans un premier temps par des mesures d'hygiène nasal : Mouchage, arrêt du reniflement, suppression du tabac, insufflation tubaire (gonflement d'un ballon).

TRAITEMENT MÉDICAL : Augmentin ou orelox, Corticoïdes, traitement local par lavages au sérum hypertonique et des corticoïdes locaux.

TRAITEMENT CHIRURGICAL : le traitement chirurgical de l'otite séreuse se pratique en 2e intention, après échec d'un traitement médical bien conduit. C'est la mise en place d'aérateurs transtympaniques. Dans certains cas il faut mettre d'emblée des aérateurs transtympanique : surdité importante, trouble du langage, trisomie  21, fente vélaire, tumeur du cavum, poche de rétraction non contrôlable.

RÉFÉRENCES

Rosenfeld R.M., Culpepper L., Doyle K.J., Grundfast K.M., Hoberman A., Kenna M.A. , et al. Clinical practice guideline: otitis media with effusion Otolaryngol. Head Neck Surg. 2004;  130 (suppl): S95-S118.

Zielhuis G.A., Rach G.H., van den Bosch A., van den Broek P. The prevalence of otitis media with effusion: a critical review of the literature Clin. Otolaryngol. Allied Sci. 1990;  15: 283-288.

Date de mise à jour : 04/11/2011

Les informations fournies sur http://www.docteuraidan.fr sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé. Mentions légales